Le jardin solidaire du
parc Édouard-Boudreau

Une oasis urbaine de biodiversité!

Le jardin solidaire du parc Édouard-Boudreau, situé sur la 10e avenue, a pris forme il y a plusieurs années, porté par Jacques Vigneault, un citoyen très engagé dans son quartier. Il a tenu ce jardin avec un petit groupe de jardiniers solidaires durant plusieurs années. Après le décès de M. Vigneault, d’autres voisins ont poursuivi le projet du jardin solidaire, mais le manque de fonds pour réparer les bacs et améliorer les installations leur donnait du fil à retordre. 
Grâce au programme Vent de fraîcheur sur l’Est, le jardin solidaire et le parc ont été complètement revitalisés. En plus du jardin des oiseaux - une forêt nourricière aménagée autour d’un poirier planté en la mémoire de Jacques Vigneault - le jardin s’est enrichi de plusieurs nouveaux espaces : l’îlot des pollinisateurs, le verger en permaculture et le jardin sauvage.


REVE nourricier a eu la chance de jouer plusieurs rôles dans ce projet participatif. En plus d’offrir un service-conseil en agriculture urbaine à la Ville de Sherbrooke et au Conseil régional en environnement de l’Estrie (CREE), le REVE a également donné une série d’ateliers éducatifs aux citoyens voisins du parc Édouard-Boudreau au cours de l’été 2021.

Non seulement ce projet est un exemple inspirant de collaboration et du pouvoir transformateur de l’implication citoyenne, il est aussi une démonstration sans équivoque du potentiel grandiose des espaces gazonnés sous-utilisés pour créer des milieux de vie à échelle humaine, où la biodiversité foisonne au bénéfice de tous les animaux, du papillon au merle d’Amérique, en passant par les humains!

À propos du programme Vent de fraîcheur sur l’Est

Le programme Vent de fraîcheur sur l’Est est une démarche de verdissement et de lutte aux îlots de chaleur urbains visant à créer des milieux de vie à échelle humaine. Elle consiste à transformer six milieux de vie du secteur Est de la ville de Sherbrooke en espaces de fraîcheur connectés avec la nature afin d’améliorer la qualité de vie et la santé des Sherbrookois dans un secteur défavorisé et en déficit de nature.
Pour tous les détails, consultez la page Web du projet. Pour en savoir plus sur les îlots de chaleur urbains, consultez cette carte interactive.

 

Partenaires

  • Conseil régional en environnement de l’Estrie

  • Ville de Sherbrooke

  • Institut national de santé publique du Québec

  • Les jardiniers solidaires

  • Voisins du parc Édouard-Boudreau

Financement

La démarche Vent de fraîcheur sur l’Est est financée par l’Institut national de santé publique du Québec dans le cadre du Programme de lutte contre les îlots et archipels de chaleur urbains et coordonnée par le Conseil régional de l’environnement de l’Estrie (CREE).

Rédaction et conception par Laurence Mailhiot

Illustrations par Angélie Morin | Vidéo par Fabrice Cloutier

© 2022 Réseau d'espaces verts éducatif et nourricier. 

Abonnez-vous à notre infolettre!

À bientôt!

Le Réseau d'espaces verts éducatif et nourricier est établi sur le territoire ancestral non-cédé des Abénaquis, reconnus comme les gardiens de cette terre et de ces eaux. Notre organisation prend racines à Ktinékétolékouac (Sherbrooke), signifiant « La Grande Fourche » en référence aux confluents des rivières Magog et Saint-François.


Notre démarche reconnaît l'histoire de ce territoire autochtone et vise à mieux comprendre notre place sur ces terres. Nous croyons que la terre fait partie de notre identité et que nous devons réviser la façon dont elle est aménagée, pour une culture plus en relation avec le vivant. Nous portons la voix d’une collectivité unie autour de la régénération du territoire, et nous visons à inclure la flore indigène dans chacun de nos aménagements, en reconnaissance à sa valeur, laquelle est portée par le savoir des peuples autochtones.